Aller au contenu principal
news

The joy of running

Nous voilà en novembre, le ciel est plus monotone, les paysages se colorent, les fortes pluies se font entendre, les vents soufflent, le sol est lourd et les rayons qui nous réchauffent s’estompent.

Bienvenu(e)s aux portes de l’hiver.

Courir en automne et en hiver reste tout de même une source de motivation et une partie de plaisir.

Certains jours scintillent et nous motivent au milieu des plus gris...suivez le guide

  • Fixons nos futurs objectifs

Préparer le calendrier des futures courses, Cela va booster la motivation pour s’entrainer et essayer de garder son poids de forme malgré la période des fêtes et autres festivités de fin d’année.

  • Adaptons les parcours et les entrainements

Changeons nos habitudes de parcours, l’occasion de découvrir d’autres chemins (peut-être plus éclairés ou moins glissants)

  • Mettons les chances de notre côté et équipons-nous en fonction de nos besoins.

Que l’on court en ville ou dans la nature, le froid n’est pas à prendre à la légère si l’on veut continuer à courir avec plaisir.

La règle des 3 couches ...

Bien connue de tous, la règle des 3 couches reste la reine des conseils.

Optons pour une première couche thermique (plus ou moins chaude en fonction de nos besoins).

Portée prêt du corps, elle est essentielle, c’est elle qui nous donnera la chaleur nécessaire les jours les plus froids. Elle gardera le corps au chaud Evitons le coton ! Orientons-nous vers des marques comme Craft, Smartwool qui proposent des vêtements techniques et respirants.

La deuxième couche est plus facultative, elle aura un rôle de chaleur supplémentaire. Les plus frileux n’hésiteront pas un seul instant. Notez quand même que pendant la course la température corporelle augmente. Inutile de se sur-couvrir.

La troisième couche, tout aussi essentielle que la première est celle qui empêchera les agressions extérieures (vent et la pluie) de venir nous refroidir. Véritable barrière la couche d’air chaud circule et reste « bien prêt de nous ».

Vu que l’on perd 30% de notre chaleur par les extrémités, bonnets- bandeaux et gants complètent la tenue d’hiver.

  • Soyons attentifs à l’échauffement

Muscles, tendons, ligaments sont un peu plus raides avec le froid. On ne doit pas négliger l’échauffement afin d’éviter les éventuelles petites blessures provoquées par le froid.

trakks-conseils-courir-froid-specilaiste
  • Hydratons-nous

S’hydrater ne s’applique pas seulement en été ; même si on ressent moins la soif, il ne faut pas négliger l’hydratation.

Il existe d’ailleurs des solutions d’hydratation faciles et pratiques à emportées pour les plus petites sorties.

  • Vérifions nos chaussures.

Que l’on court en ville ou dans la nature, prenons un instant pour regarder l’état de nos chaussures.

L’accroche est-elle encore ok sur les sols mouillés et glissants ?

Et si comme plusieurs d’entre-nous vous en avez marre d’avoir les pieds mouillés, il est temps d’essayer un modèle waterproof.